Publié le Laisser un commentaire

Insomnie, sommeil de mauvaise qualité par André Bitsas

Insomnie, sommeil de mauvaise qualité :

les réponses de l’aromathérapie. Alors, comme ça, une seule pilule suffirait à résoudre l’affaire ? Qui croit encore à ça ? D’autres choix D’ANDRE BITSAS, est aromatologue. Il dirige une société d’aromathérapie depuis 1993 et a créé la marque Bioflore d’huiles essentielles chémotypées issues de l’agriculture biologique contrôlée, incluant également des hydrolats bio et des huiles végétales bio., un éventail de solutions adaptées aux causes !

Sommeil léger, fréquemment interrompu :

HE  de verveine odorante bio, soit pure (1 goutte oralement au coucher) soit en transcutané (applicateur à bille). On obtient également de bons résultats avec le petit grain clémentinier bio, en diffusion légère* par exemple.
L’HE de sauge sclarée bio est très spécifique de la femme : on vérifiera son action en touches légères sur la peau (poignets, plexus solaire) ou dans le bain (10 gouttes en passant par un émulsifiant de rigueur, de type Solubol).
L’essence de mandarine bio, verte ou rouge, est sédative mais son efficacité se vérifie par voie interne : 2 gouttes en début de soirée et 2 gouttes avant de se mettre au lit.
Pensez aussi à l’hydrolat bio de fleur d’oranger ou de verveine odorante (selon le goût) : une à deux cuillerées à café dans un verre d’eau pure, à prendre en soirée.

Pensées obsessionnelles, répétitives, macérations mentales :

HE de marjolaine des jardins bio (dite encore marjolaine à coquilles), généralement en applications pures de 6 à 7 gouttes sur le plexus solaire, en soirée. La marjolaine des jardins est très bien tolérée. Son efficacité est telle qu’il n’y aura pas lieu de l’utiliser sur une longue période. En quelques jours à peine, le cercle vicieux de l’épuisement nerveux est brisé.

Anxiété, angoisses diffuses :

HE de camomille romaine bio, en applicateur à bille. Hydrolat de fleur d’oranger bio par voie interne : une cuillerée à café dans un verre d’eau pure, plusieurs fois par jour sans inconvénient. L’HE d’oliban bio en petites touches, soit en applicateur à bille, soit en diffusion légère, est toujours aussi efficace pour se mettre au-dessus de la mêlée, pour désamorcer l’émotivité à fleur de peau.

Stress chronique par le fait de l’agressivité et/ou de la morosité ambiantes :

HE de lavande fine bio ou de petit grain bigarade bio (« simple » stress) ; ces 2 HE sont la base du mélange Arômes de Sérénité. En transcutané ou diffusion légère.
Synergie Arômes de Sérénité : quelques gouttes sur les faces intérieures des poignets, dans le creux des coudes, en diffusion légère ; pour déstresser sans perdre le contact avec la réalité. Utilisé le soir, le même mélange aide à lâcher prise.
Le spray atmosphérique Relax’Air déstresse instantanément, par exemple dans la voiture.
Les hydrolats de lavande fine bio, de fleur d’oranger bio (néroli), de verveine odorante bio ou de mélisse bio, selon les goûts, pourront se nébuliser dans l’atmosphère pour peu qu’on y branche une pompe de brumisation. Avantage : la touche aromatique très subtile et une humidification souvent bienvenue. Brumisez sur vous-même également !

Carence affective, tristesse, retrait émotionnel, besoin de réconfort :

HE de géranium rosat bio ou de verveine odorante bio en applicateur à bille. HE de litsée bio ou lemongrass bio en diffusion légère en soirée (éviter de préférence la nuit). Diffuser de l’essence de pamplemousse bio tout au long de la journée fait du bien à l’âme.

Difficulté de dormir par le fait d’une fatigue profonde, un sentiment d’usure :

HE d’épinette noire, pin sylvestre, pin laricio ou ravintsara en diffusion légère. Le mélange pour diffuseurs Le Souffle des Arbres constitue également un excellent neurotonique dans ce contexte d’épuisement profond.

Difficulté à prendre la vie comme elle vient :

Très généralement, pour bien s’inscrire dans le présent sans souci du passé ou du futur : essences d’orange douce bio, de bergamote bio ou de pamplemousse bio en diffusion. Agréable à tout moment de la journée, pour peu que la diffusion reste maîtrisée et discrète.

Texte d’André Bitsas : retrouver son Blog
 Il publie des livres sur le sujet, le dernier titre étant « Aromathérapie Corps et Âme », édité chez Amyris.
*Diffusion légère : par un système à froid de toute façon, soit un diffuseur ultrasonique, soit un diffuseur « venturi »(verre + pompe) réglé à faible puissance.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *