Posted on Laisser un commentaire

Précautions d’emploi des huiles essentielles

Les précautions d’emploi des huiles essentielles, à retenir en priorité :

Les huiles essentielles, elles ne s’injectent jamais ni par voie intramusculaire, ni par intraveineuse.

Les huiles essentielles ne s’emploient pas pure dans le nez, à l’intérieur même du conduit auditif et sur les muqueuses génitales : la dilution est de rigueur, avec un maximum acceptable de 5 %.

Les huiles essentielles ne s’appliquent jamais, même diluées, dans les yeux. En cas de projection accidentelle, rincez abondamment à l’eau.

Dans les trois premiers mois de la grossesse, les femmes enceintes doivent s’abstenir d’avoir recours aux huiles essentielles. On englobe dans cette précaution tous les modes d’utilisation sauf la diffusion modérée. Entre le troisième mois et la fin de l’allaitement, elles pourront utiliser les huiles essentielles par diffusion atmosphérique et par massage, en évitant les huiles essentielles à phénols (origan, thym à thymol, sarriette, girofle, etc …), aldéhydes aromatiques (cannelle …), cétones (sauge officinale, cèdre de l’Atlas, menthe poivrée, aneth, carvi, etc …), et éthers (basilic, estragon, anis, badiane). L’essence de citron peut être recommandée pour les nausées de la femme enceinte : 1 à 2 gouttes au besoin sur un morceau de sucre ou une 1/2 cuillère à café de miel.

Sauf prescription externe, évitez la voie orale chez les enfants de moins de 20 kg. Pour aseptiser leur chambre, la diffusion atmosphérique est permise avec un système doux par évaporation. S’il s’agit d’un nébuliseur, faites fonctionner l’appareil une demi-heure dans la chambre vide. Eteignez l’appareil quand l’enfant se couche. Le massage est permis, à condition de respecter les concentrations recommandées sous la rubrique « massage ». Choisissez des huiles essentielles à la fois douces, efficaces et agréables à leur odorat : bois de rose, eucalyptus radié, eucalyptus de Smith, lavande fine, mandarine, ravintsara, thym doux à linalol. Pendant le massage, privilégiez les plantes de pieds, les gros orteils et le dos.

Les essence de bergamote (surtout), orange, mandarine, citron et pamplemousse, ainsi que l’huile essentielle d’angélique, ne seront pas utilisées pures sur des parties de la peau qui seront immédiatement exposées à la lumière solaire, directe ou indirecte : elles sont photosensibilisantes et risquent d’y faire apparaître des plaques rougeâtres.

Les huiles essentielles qui contiennent, en quantité importante, des cétones « à risque » s’utilisent aux doses normales modérées et sur une période limitée. L’usage de quantités plus importantes amène un phénomène bien connu d’inversion des effets. Ne pas utiliser sur de jeunes enfants et sur les personnes âgées dont le système nerveux est fragilisé.

Les huiles essentielles contenant des phénols, quel que soit le mode d’utilisation, doivent toujours être suffisamment diluées (sarriette, thym à thymol, origan, girofle …). En ce qui concerne la prise orale des HE phénolées, tout dépend de la dose: des doses faibles facilitent un usage prolongé ; des doses normales impliquent des traitements sur une semaine à 10 jours, après quoi il est recommandé d’interrompre quelques jours avant de reprendre éventuellement ;  des doses élevées ne peuvent être que très limitées dans le temps. Toute irritation, en externe comme en interne, ne se résout qu’en appliquant ou en absorbant des huiles végétales. En interne, on peut également penser au charbon végétal.
Les huiles essentielles à éthers (basilic exotique, estragon …) doivent faire l’objet de doses plus faibles, tous modes d’utilisation confondus. On ne les utilisera pas que sur des courtes périodes. Le thérapeute, dans le cas de massage répétés, veillera à les doses faiblement dans ses compositions (2 % du volume total)
Un grand Merci à André Bitsas pour toutes ses précieuses explications 😉

NB : Les huiles essentielles sont sensibles aux rayonnements UV ainsi qu’à l’évaporation progressive de leurs constituants. Il est donc impératif de conserver vos huiles essentielles dans un flacon en verre coloré à fermeture étanche à une température comprise entre 5°C et 40°C.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *